Suivez-nous facebooktwitterrss

Liberation : Homologué, le mariage pour tous?

Libération a rencontré Dominique Bertinotti, ministre de la famille, pour parler des projets de loi sur l'ouverture du mariage et de l'adoption aux couples de même sexe.

Liberation : Homologué, le mariage pour tous?
Liberation : Homologué, le mariage pour tous?

Libération a rencontré Dominique Bertinotti, ministre de la famille, pour parler des projets de loi sur l'ouverture du mariage et de l'adoption aux couples de même sexe.

La ministre de la famille assure à Libération qu'il n'y a pas de problèmes entre elle et la ministre de la justice, Christine Taubira, suite à la publication par La Vie et la Croix d'informations sur le projet de loi : «Ce qui a été publié dans la presse n’était qu’un pré-projet. Il n’y a pas de partage des rôles entre nous. Nous sommes "conjointes" dans cette affaire.» .

Au sujet de l'aide médicale à la procréation (AMP) pour les lesbiennes, Dominique Bertinotti affirme que «Rien n’est fermé. Nos institutions sont très en retard sur la société. L’opportunité du changement, c’est maintenant. On ne fera pas une autre grande loi sociétale sur les familles durant le quinquennat».«Le projet n’est ni clos, ni définitivement rédigé. Sinon, ce ne serait pas la peine de procéder à des auditions où la question de l’AMP revient constamment.» La ministre est consciente du fait que des femmes françaises partent à l'étranger pour accéder à l'AMP qui leur est refusée en France.

L'adoption semble acquise mais la question de l'adoption internationale se pose car de nombreux pays refusent l'adoption par des homosexuels. Pour la ministre de la famille, les nouvelles lois permettrons de «banaliser l’homosexualité.» Ainsi, «Quand il y aura de plus en plus de pays qui permettront de se marier et d’adopter, il y aura une évolution des sociétés ».

Selon Libération, les juristes des deux ministères étudient la transcription de la présomption de paternité en «présomption de parenté» pour les couples de même sexe mariés. La ministre de la famille envisage également de créer un statut de beau-parents (tiers) pour les familles recomposées hétéros et homos.

A lire en ligne pour les abonné.e.s, ou à télécharger ci-dessous

Partager sur :

Soyez le premier à réagir

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.