Suivez-nous facebooktwitterrss

Primaires du parti socialiste

L’APGL (Association des Parents et futurs parents Gays et Lesbiens) a pris connaissance des propositions des six candidats à la primaire du Parti Socialiste en ce qui concerne les droits des LGBT, et plus particulièrement des familles homoparentales.

Primaires du parti socialiste
Primaires du parti socialiste

L’APGL (Association des Parents et futurs parents Gays et Lesbiens) a pris connaissance des propositions des six candidats à la primaire du Parti Socialiste en ce qui concerne les droits des LGBT, et plus particulièrement des familles homoparentales.

L’APGL se félicite de l’engagement de chacun des six candidats à ouvrir le mariage aux couples de même sexe, ouvrir l’adoption conjointe aux couples de même sexe, permettre l’adoption d’un enfant par son parent « social » dans le cadre d’une famille composée de deux parents, et ouvrir l’accès de la procréation médicalement assistée à toutes les femmes.

L’APGL constate que seuls Manuel Valls et Jean-Michel Baylet sont favorables à la légalisation de la Gestation Pour Autrui en France – Manuel Valls précisant tout de même que « ce n’est pas la position du PS », position définie le 14 Décembre 2010 par le Bureau National du Parti Socialiste. « Je ne souhaite pas que la France accepte de ses citoyens qu’ils commettent à l’étranger ce qu’elle leur interdit sur son territoire au nom de principes éthiques » ajoute Martine Aubry. Martine Aubry aurait-elle oublié que les homosexuel(le)s – hommes ou femmes – se doivent aujourd’hui d’aller à l’étranger pour fonder leur famille, parce que le droit français le leur interdit – au nom de « principes » du même acabit ?

L’APGL déplore qu’aucun des candidats aux primaires du Parti Socialiste ne propose quoi que ce soit pour les familles composées de plus de deux parents. Ces familles sont pourtant une des réalités de l’homoparentalité, lorsqu’elles se sont constituées par le biais d’une coparentalité. Comment faire reconnaître la filiation entre ces troisièmes et quatrièmes parents et leurs enfants ?

L’APGL a interpellé l’ensemble des six candidats sur cette dernière question – lors du débat organisé par HES le 29 Septembre dernier sur les droits des LGBT. Elle n’a obtenu aucune réponse dans le temps de discussion de quinze minutes (sur les deux heures de débat) accordés à la salle pour interroger les représentants du Parti Socialiste.

L’émergence des familles en coparentalité – composées de plus de deux parents – est une des manifestations des changements sociaux importants qui se dévoilent dans l’évolution des structures familiales. Le Parti Socialiste tiendra-t’il compte de ces évolutions ?

Le fondement même de l’égalité en démocratie est de permettre à toutes les femmes, à tous les hommes, à tous les enfants d’avoir les mêmes droits, et ceci dans le respect de leurs différences. Le Parti Socialiste comprendra-t’il le sens des revendications égalitaires des LGBT ?

L’APGL ne manquera pas d’interpeller – sur ces questions – le candidat du Parti Socialiste issu de ces primaires.

Contacts médias

Mathieu NOCENT – Porte-parole – 06 16 66 56 91

Partager sur :

Soyez le premier à réagir

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.