Suivez-nous facebooktwitterrss

APGL reçue par Harlem Désir

Marie-Claude Picardat et Dominique Boren, coprésident.e.s de l'APGL étaient reçus, rue de Solférino, le 23 janvier 2013 par le Premier Secrétaire du Parti Socialiste, Harlem Désir.

APGL reçue par Harlém Désir et  Marc Coatanéa
APGL reçue par Harlém Désir et Marc Coatanéa

Après avoir rencontré Marc Coatanéa (également sur la photo), secrétaire national aux questions de société en octobre 2012, Dominique Boren et Marie-Claude Picardat, coprésident.e.s de l'APGL ont pu poursuivre les échanges entamés avec le Parti Socialiste, lors d'une réunion de travail le 23 Janvier 2013, cette fois, Harlem Désir, Premier secrétaire du parti Socialiste était également présent.

L'objectif de ces rencontres est de continuer à faire entendre la voix de l'homoparentalité, des parents gays et lesbiens et de leurs familles, dans les instances les plus proches du gouvernement, afin de favoriser la prise en compte de nos situations et de nos idées pour la prise en compte réelle de nos familles. Cette stratégie a été particuliérement payante, car elle a permis à l'APGL d'être en lien avec tous les principaux acteurs concernés pour l'élaboration des lois : ministres, cabinets ministériels (dont celui du Premier ministre) et de la Présidence, et bien-sûr les député.e.s et le groupe parlementaire PS, PG, EELV). Ce travail de maillage est en fait indispensable pour mieux saisir les différentes angles d'approche de chacun de ces acteurs, et surtout, pour l'APGL de concentrer ses efforts là où l'on détecte une faiblesse, afin de reprendre sans cesse son travail d'information et de sensibilisation.

L'objectif de ces rencontres est de continuer à faire entendre la voix de l'homoparentalité, des parents gays et lesbiens et de leurs familles, dans les instances les plus proches du gouvernement, afin de favoriser la prise en compte de nos situations et de nos idées pour la prise en compte réelle de nos familles.

La réunion, se déroulant dans une atmosphère chaleureuse et cordiale, a permis des échanges intéressants et, souhaitons-le, fructueux. L'APGL a pu faire valoir sa longue expérience des familles homoparentales et son engagement constant et constructif lors des récents débats de société, ce qui a pu intéresser ses interlocuteurs.
Nous devrions poursuivre nos échanges lors de rencontres prochaines entre l'APGL et le PS : membres du partis et élu.e.s, souhaitant confronter leurs questions à notre expérience et comprendre, au mieux, nos propositions.

Un rendez-vous qui devrait donc donner lieu à des travaux ultérieurs intéressants, notamment dans le cadre de la réflexion à mener pour la préparation de la future loi "famille", ce qui pourrait avoir pour conséquence de conforter les député.e.s de la majorité dans leur volonté de voter cette loi d'une façon aussi claire et aussi résolue que pour la loi "mariage et adoption".

 

Partager sur :

Soyez le premier à réagir

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.