Suivez-nous facebooktwitterrss

Mais puisqu’on vous dit que ce n’est pas de l’homophobie…!! …?

Au Sénat…actuellement….à l’assemblée Nationale, il y a peu…dans les rues…au grand jour !

Au Sénat depuis l’ouverture des débats sur le projet de loi « mariage et adoption », les parlementaires de l’opposition, tous partis confondus, ne cessent de clamer haut et fort : « nous ne sommes pas des homophobes ! »… mais c'est pour mieux assassiner le projet de loi par des amendements plus vils les uns que les autres!

Mais puisqu’on vous dit que ce n’est pas de l’homophobie…!! …?
Mais puisqu’on vous dit que ce n’est pas de l’homophobie…!! …?

Au Sénat…actuellement….à l’assemblée Nationale, il y a peu…dans les rues…au grand jour !

Au Sénat depuis l’ouverture des débats sur le projet de loi « mariage et adoption », les parlementaires de l’opposition, tous partis confondus, ne cessent de clamer haut et fort : « nous ne sommes pas des homophobes ! »… mais c'est pour mieux assassiner le projet de loi par des amendements plus vils les uns que les autres!

Mais alors qui peut ou veut encore les croire?

Va-t-on croire ce que, telle une litanie, on nous répète? Que ce n’est pas de l’homophobie que de s’opposer à une loi qui ne fait qu’étendre à une minorité –et encore pour partie- des droits et des obligations sans rien modifier pour la majorité !? Ou de s'y opposer et de refuser obstinément un peu de protection à des familles homoparentales, sans discernement et par un argumentaire fallacieux, en prétendant connaître la définition d’une "vraie" famille, d'une famille "normale", à l'exclusion des familles homoparentales!? Ou de prétendre y voir la fin de la civilisation !?

Non! L’Apgl dénonce la duperie et l’hypocrisie de ces fumeuses dénégations oratoires qui mettent au grand jour de viles attitudes et soulignent les côtés les plus sombres de l’âme humaine….

A l’assemblée nationale, malgré ces dénégations, rien ne nous avait été épargné. Ni aux adultes que sont les homosexuels et les homoparents, ni aux enfants, -nos enfants!- bel et bien vivants, fragiles et sensibles, mais outragés, déniés, attaqués, insultés et instrumentalisés au nom de haines et de rejets homophobes ! Oui, homophobes!!

Car comme en un lointain écho de ce que les prédécesseurs de nos détracteurs d’aujourd’hui vomissaient à l’occasion du Pacs, ces parlementaires continuent de refuser aujourd'hui aux homosexuels des droits élémentaires qui ne retirent pourtant rien aux autres.
 
Rien!?  

Rien, sauf leur terrible suffisance, leur grotesque mais redoutable certitude d'une illusoire supériorité! Celles qui font le lit de l'agressivité et de la violence qui ainsi poussées, jour après jour, insulte après insulte, de manifestations faussement réussies en chiffres hypertrophiés, de fausses victoires en vrais coups-bas finissent par atteindre leur but : le déchainement de la violence homophobe!
 
Mais ces parlementaires ont-ils seulement le sens de la gravité de leurs paroles? De leur responsabilité?

D’où  vient ce sentiment très fort que justement ces manifestations, ces propos tenus par les représentants de la Nation véhiculent la pire des homophobies, celle qui ne se dit pas, qui se présente masquée et ainsi ouvre encore plus grand la porte à la violence, à l’intolérance, à l’agression verbale  et physique , à tous ces ingrédients bien connus des partisans de l’Ordre Moral ?

Comment comprendre les agressions et intimidations dont ont été victimes Erwann Binet, Christiane Taubira, Chantal Jouanno ? Et bien pire encore,  ces violences odieuses et outrageantes commises contre des personnes parce qu’elles sont simplement homosexuelles ?

L’Apgl dénonce la lâcheté et l’ignominie de ces actes dont elle tient les responsables de l’opposition moralement responsables tant qu’ils ne cesseront pas leur obstruction dogmatique et sectaire.

Malgré eux, pourtant, jour après jour, une loi plus juste se construit. L'Apgl remercie celles et ceux qui soutiennent par leur engagement, avec opiniâtreté et parfois courage, cette promesse présidentielle de justice et d'égalité.

Il n’est que temps que cesse le règne de l’homophobie et du mépris à l’égard des homosexuels et de leurs familles, et que la loi soit enfin respectée par tous et toutes.  

L’Apgl appelle au rassemblement organisé à l’initiative d’Act-Up et d’autres organisations LGBT, Mercredi 10 avril à 20 heures Place de l’Hotel de Ville – Paris, pour dire encore et toujours : Non à l’homophobie.

Pour l’APGL : le Bureau National

Contact médias
Fathira Acherchour - 06 16 66 56 91 – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.www.apgl.fr

Partager sur :

Soyez le premier à réagir

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.