Suivez-nous facebooktwitterrss

Le Festival Libres Regards du 4 au 6 mai 2012

Le Festival Libres Regards est un festival culturel tout public, sur le thème de l’homosexualité. Il se déroule chaque année depuis 2010 au début du mois de Mai à Belfort, puis dans l’AireUrbaine Belfort-Montbéliard à partir de 2013.

Le Festival Libres Regards du 4 au 6 mai 2012
Le Festival Libres Regards du 4 au 6 mai 2012

Le Festival Libres Regards est un festival culturel tout public, sur le thème de l’homosexualité. Il se déroule chaque année depuis 2010 au début du mois de Mai à Belfort, puis dans l’AireUrbaine Belfort-Montbéliard à partir de 2013.

Libres Regards est le seul festival de ce type en France : une programmation pluridisciplinaire (concert, spectacle, danse, cinéma, photographie, conférence, débat…), construite sur des partenariats avec les structures culturelles.

Ce festival permet d’aborder l’homosexualité autrement, à travers le regard des artistes.Les objectifs du festival Libres Regards sont les suivants :

Proposer une programmation de qualité : permettre au public de découvrir des artistes et des œuvres qui touchent au sujet de l’homosexualité, aux questions du genre…

S’adresser au grand public, en travaillant avec les structures culturelles : Libres Regards n’a pas vocation à être réservé à un public gay.

Ouvrir le débat sur l’homosexualité en déclinant ces thèmes qui interrogent la société dans son ensemble (homoparentalité, homophobie…), et combattre les idées reçues.

Croiser les publics des différentes structures de l’Aire Urbaine et faire découvrir ces structures à de nouveaux spectateurs.

Rendre le débat visible (médias, personnalités politiques…)

La programmation 2012 est sur le site du festival.   Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Affiche 2012 : ici Programmation 2012 : ici

Partager sur :

Soyez le premier à réagir

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.