Suivez-nous facebooktwitterrss

Le Parlement européen est favorable à la feuille de route LGBT

Le Parlement Européen a adopté, le 4 février, un rapport demandant à la Commission européenne la mise en place d'une feuille de route sur les questions de droits des personnes LGBT.

Le Parlement européen a adopté le rapport Lunacek
Le Parlement européen a adopté le rapport Lunacek

Le Parlement Européen a adopté, le 4 février, un rapport demandant à la Commission européenne la mise en place d'une feuille de route sur les questions de droits des personnes LGBT. La résolution a été adoptée par 394 voix pour, 176 voix contre et 72 abstentions.

Le rapport a été rédigé par la députée Ulrike Lunacek. Mme Lunacek est intervenue au Parlement de Strasbourg au sujet de son rapport. Elle témoigne d'une opposition importante au rapport, à laquelle elle ne s'attendait pas : des emails, le blocage de son site web... La rapporteure se dit étonnée par une telle opposition contre, ce qui est selon elle, un rapport "qui parle essentiellement du droit d'aimer".

Lors de son intervention plénière, la députée Lunacek a demandé à ses collègues députéEs opposéEs au rapport, si elles et ils voudraient "que [leur] fille ou fils ait peur de marcher main-dans-la-main avec leur amoureux/euse dans la rue?". "Vous voudriez qu'ilEs ait peur de dire à leurs collègues, un lundi matin, avec qui ils/elles sont alléE au cinéma?"  

ILGA-Europe se réjouit du soutient du Parlement européen, assuré par le vote du 4 février. Le réseau d'associations LGBT demande une feuille de route sur les questions LGBT depuis plusieurs années afin d'acquérir une stratégie européenne de comment combattre les discriminations des personnes LGBT.

Pour Evelyne Paradis, Directrice de ILGA-Europe, "Le vote d'aujourd'hui est particulièrement important alors que des extrémistes religieux, anti-choix et d'autres groupes ultra-conservateurs ont organisé une campagne massive de sabotage de ce rapport en utilisant des mensonges et en détournant délibérémment les informations. Mais heureusement, le Parlement européen a montré son engagement clair en faveur des principes fondamentales de l'UE qui sont l'égalité, la non-discrimination et la dignité pour touTEs".

L'ILGA-Europe travaille avec la Commission européenne et les Etats membres afin de s'assurer que la feuille de route soit mise en place. "Cette feuille de route est une obligation, et elle est urgente, si l'UE veut réellement traiter les questions de discrimination contre les personnes LGBT", estime Paulo Côrte-Real, membre du Bureau del' ILGA-Europe.

L’UE devrait protéger tous les citoyens de la discrimination, y compris les personnes lesbiennes, gay, bisexuelles et transgenres.
Vivre sans menaces et sans discrimination n’est pas un « intérêt personnel » mais un droit humain

Le Intergroup on LGBT Rights - un groupe inter-associatif mobilisé au Parlement européen pour les droits des personnes LGBT - a publié une liste de questions fréquemment posées et de leurs réponses. "Les parlementaires ont reçu de nombreuse questions à propos du rapport, et des pétitions déforment sciemment son contenu." Le Intergroup a rappelé que ce rapport "demande un nouveau plan d’action de l’Union européenne pour lutter conte l’homophobie et la transphobie, de la même manière que l’Union européenne combat déjà les discriminations basées sur le sexe, le handicap ou l’origine ethnique. L’Union européenne devrait protéger tous les citoyens de la discrimination, y compris les personnes lesbiennes, gay, bisexuelles et transgenres. Vivre sans menaces et sans discrimination n’est pas un « intérêt personnel » mais un droit humain."

A lire également le Communique de presse du Parlement européen.

Intervention de Ulrike Lunacek sur son rapport en faveur de la Feuille de Route LGBT, Strasbourg 3/2/2014 (en anglais)
Partager sur :

Soyez le premier à réagir

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.