Suivez-nous facebooktwitterrss

Luxembourg : mariage et adoption ouverts

Un pays de plus en Europe : mercredi 18 juin, le Luxembourg a voté l’ouverture du mariage et de l’adoption aux couples de mêmes sexes.

Luxembourg : mariage et adoption ouverts
Luxembourg : mariage et adoption ouverts

Un pays de plus en Europe : mercredi 18 juin, le Luxembourg a voté l’ouverture du mariage et de l’adoption aux couples de mêmes sexes.

Contenu dans une réforme globale du mariage, le Luxembourg, petit pays de 500.000 habitants, vient d’ouvrir le mariage et l’adoption aux couples homosexuels. Le projet de loi a été voté avec une grande majorité des voix pour : 56 sur 60. Dans un pays où le Premier ministre, Xavier Bettel, est lui-même ouvertement gay, et marié à son époux belge, les choses semblaient toutes tracées.

Seulement 4 voix contre et seul un parti politique s’est opposé à la réforme : le Parti réformiste d’alternative démocratique. On note également très peu d’agitation de la société concernant l’ouverture du mariage, mais un peu plus de crispations concernant l’adoption. Pas de grande manifestation, dans ce pays de tradition catholique, comme il a pu y avoir en France, et seulement 4.500 signatures d’opposants, qui n’auront pas suffis pour bloquer cette loi.

« Le Luxembourg deviendra plus solidaire et plus juste »

Le ministre de la justice, Félix Braz, a déclaré à l'issue des débats à la chambre des députés que « Le Luxembourg deviendra plus solidaire et plus juste ». Après les Pays-Bas (en 2001), la Belgique (en 2003), l'Espagne (en 2005), la Suède et la Norvège (en 2009), le Portugal et l'Islande (en 2010), le Danemark (en 2012) et la France et la Grande-Bretagne (en 2013), le Luxembourg devient ainsi le 11ème pays européen où les couples homosexuels peuvent se marier.

La loi entrera en vigueur six mois après son vote, une fois que la réforme global du mariage sera officiellement publiée au Mémorial. Il faudra donc attendre le début de l’année 2015 pour que soient célébrés les premiers mariages de couples homosexuels.

Partager sur :

Soyez le premier à réagir

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.