Suivez-nous facebooktwitterrss

Double Victoire Pour l'Homoparentalité - CP 10 mai 2012

Une victoire synonyme d’espoir pour l'homoparentalité!

Avec l'élection de François Hollande, un pas vient d'être franchi dans la longue lutte que mène l'APGL depuis 25 ans pour la reconnaissance des familles homoparentales.

Double Victoire Pour l'Homoparentalité - CP 10 mai 2012
Double Victoire Pour l'Homoparentalité - CP 10 mai 2012

Une victoire synonyme d’espoir pour l'homoparentalité!

Avec l'élection de François Hollande, un pas vient d'être franchi dans la longue lutte que mène l'APGL depuis 25 ans pour la reconnaissance des familles homoparentales.

Des deux candidats finalistes, seul le président nouvellement élu proposait des avancées en faveur de la reconnaissance de nos familles : mariage et adoption pour les couples homosexuels, accès aux techniques de procréation médicalement assistée (PMA) pour les couples de femmes.

L'APGL exprime son soulagement et sa satisfaction pour cette victoire, qui était la seule à permettre d'envisager des avancées pour l'homoparentalité.

A l'heure où le président Obama exprime une position favorable au mariage entre personnes de même sexe, la France pourra peut-être bientôt rattraper son retard et rejoindre le groupe des pays qui ont permis l'avancée des droits citoyens élémentaires pour les personnes homosexuelles.

Les propositions de F. Hollande, alors  candidat, doivent être mises en place rapidement par le Président de la République, nouvellement élu, et son gouvernement. Ils pourront compter sur le savoir et l'expérience de l'APGL pour y travailler et soutenir des avancées politiques cohérentes en faveur de nos droits, de nos familles et dans l'intérêt supérieur de nos enfants.  

Car le combat des familles homoparentales n'est pas terminé. L'APGL et les familles homoparentales ont conscience que les avancées proposées par le candidat François Hollande sont en deçà des attentes de la majorité de nos familles.

Le signe d'une évolution inéluctable.

L'APGL souligne qu'en portant majoritairement leurs suffrages sur le nom de François Hollande, les français ont confirmé l'évolution incontestable des mentalités qui ressort de toutes les enquêtes d'opinion sur le sujet. Désormais, défendre les droits des homosexuels et de leurs familles ne peut plus empêcher un candidat d'être élu. Le calcul politique inverse de Nicolas Sarkozy a participé de sa défaite.

Pour tenir ses engagements, le Président de la République devra s'appuyer sur une majorité favorable à nos questions à l'assemblée nationale.

Les candidats qui se présenteront aux suffrages des français lors des élections législatives de juin 2012 doivent le savoir : soutenir la justice sociale, l'homoparentalité, et penser à protéger chaque enfant de ce pays, est une position que les français soutiennent majoritairement.

Les voix discordantes mais autonomes qui se sont fait entendre récemment au sein de l'UMP prouvent qu'une majorité indépendante des consignes partisanes pourrait se dégager dans la nouvelle assemblée. Les voix rétrogrades et homophobes entendues à l'UMP ces dernières années pourraient devenir minoritaires.

L'APGL fera connaitre à ses adhérents, à leurs proches, et à ses sympathisants, quels candidats s'engagent à défendre les droits des familles homoparentales - y compris parfois contre l'avis de leurs propres partis - comme une priorité de justice.

Le bureau national de l'APGL

 
Contacts médias

Fathira ACHERCHOUR - Mathieu NOCENT – Porte-parole – 06 16 66 56 91 –  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

Partager sur :

Soyez le premier à réagir

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.