Suivez-nous facebooktwitterrss

Primaires Citoyennes : qui a oublié les familles homoparentales ?

Le Parti socialiste et une partie de ses alliés organisent des primaires les 22 et 29 janvier prochains. Ces primaires ouvertes à tous et toutes vont désigner une candidature commune à l’élection présidentielle.

Primaires Citoyennes : qui a oublié les familles homoparentales ?
Primaires Citoyennes : qui a oublié les familles homoparentales ?

COMMUNIQUE DE PRESSE

Paris, le 20 janvier 2017.

Primaires Citoyennes : qui a oublié les familles homoparentales ?

Le Parti socialiste et une partie de ses alliés organisent des primaires les 22 et 29 janvier prochain. Ces primaires ouvertes à tous et toutes vont désigner une candidature commune à l’élection présidentielle.
Parmi les 7 personnes en lice, 6 ont participé activement à la définition ou à la mise en œuvre des politiques de François Hollande et notamment celle ouvrant le mariage et de l’adoption aux couples de même sexe dont :
-    Un ancien Premier ministre : Manuel Valls
-    Quatre ministres ou secrétaire d’état : Arnaud Montebourg, Benoît Hamon, Vincent Peillon et Sylvia Pinel,
-    Un député : François de Rugy
Quant à Jean-Luc Bennahmias étant titulaire d’un mandat de député européen, il n’était pas en charge de responsabilités nationales.

Mais à l’issue de cette avancée incontestable, aucun d’entre eux ne s’est manifesté pour s’opposer aux atermoiements et en définitive, aux reculades de François Hollande et de son gouvernement, pour élargir l’égalité des droits à toutes les situations de discrimination qui affectent les familles homoparentales.
Certes dans le cadre de la campagne pour les Primaires Citoyennes, la presse s’est fait l’écho des propos tenus par ces candidats sur la question de l’ouverture de la PMA. A l’exception notable de Manuel Valls et dans une moindre mesure de Jean-Luc Bennahmias, tous les autres se sont prononcés pour l’ouverture de la PMA aux femmes en couple, voire à toutes les femmes.
Manuel Valls lui ne veut pas prendre le risque d’aller au-delà d’un simple engagement à l’ouverture d’un « débat », et de toute façon, il se rangerait derrière l’avis du comité consultatif national d'éthique – CCNE … Pourtant le même Manuel Valls avant d’être ministre se déclarait partisan et de l’ouverture de la PMA à toutes les femmes et de la régularisation de la GPA …
L’Association des Parents et futurs parents Gays et Lesbiens (APGL) a sollicité  les candidats pour connaitre leurs propositions et intentions pour engager de réelles réformes en matière notamment d’établissement de la filiation, de la reconnaissance de la pluri- parentalité, de l’ouverture de l’adoption hors cadre du mariage ; toutes réformes visant à l’égalité en droit de toutes les familles homoparentales et la sécurisation de tous les enfants, quelles que soient les configurations familiales.

L’APGL le déplore, mais nous n’avons reçu aucun retour …

Madame la candidate, Messieurs les candidats, l’APGL vous rappelle, s’il en est encore besoin, que les familles homoparentales, les personnes LGBT qui souhaitent fonder familles, mais aussi les autres électeurs méritent de savoir ce que vous feriez une fois élu-e président-e de la République !

Marie-Claude Picardat et Dominique Boren
Co-présidents de l'APGL

PS : Pour celles et ceux qui veulent participer aux votes des Primaires Citoyennes : www.lesprimairescitoyennes.fr


Contact médias
06 16 66 56 91 – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. – www.apgl.fr

Partager sur :

Vos réactions (1)
Réagissez

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.