Suivez-nous facebooktwitterrss

La Commission Européenne s’engage pour les personnes LGBTIQ

Le 12 novembre 2020, la Commission Européenne s’est engagée activement pour la première fois, en faveur des personnes LGBTIQ en Europe, en adoptant sa stratégie en faveur de l’égalité des personnes...

La Commission Européenne s’engage pour les personnes LGBTIQ
La Commission Européenne s’engage pour les personnes LGBTIQ

Le 12 novembre 2020, la Commission Européenne s’est engagée activement pour la première fois, en faveur des personnes LGBTIQ en Europe, en adoptant sa stratégie en faveur de l’égalité des personnes LGBTIQ 2020-2025, avec comme objectif : Égalité de traitement à l’égard des personnes LGBTIQ dans les politiques de l’UE: intégration.

Pour atteindre cet objectif, la Commission entend déployer sa stratégie autour des quatre thèmes suivants:

  • Lutter contre la discrimination à l’encontre des personnes LGBTIQ
  • Assurer la sécurité des personnes LGBTIQ
  • Bâtir des sociétés inclusives à l’égard des personnes LGBTIQ
  • Mener le combat pour l’égalité des personnes LGBTIQ dans le monde

Elle s’engage également améliorer la protection juridique des familles arc-en-ciel dans les situations transfrontières, en permettant à ces familles et parents qui sont titulaires de droits familiaux de les conserver en cas de changement de pays qui n’offrirait pas la même protection juridique.

L’APGL se félicite de cette initiative sans précédent qui est entre autre, le fruit du travail patient et déterminé mené par le NELFA – le réseau des associations homoparentales européennes cofondé par l’APGL en 2010, soutenue depuis sa création avec notamment la participation d’administrateurs de l’APGL au board du NELFA (son bureau exécutif).

Face à la montée des pratiques LGBTIQphobes d’Etat dans certains pays membres comme en Pologne et en Hongrie, il est plus que temps que l’Union et son bras armée, la commission, prennent des mesures et envoient des messages clairs et sans ambigüité pour la défense des personnes LGBTIQ.

Pour l’heure, le devenir de cette stratégie est en grande partie soumises aux votes des eurodéputé·e·s et malheureusement à la règle d’unanimité des décisions des états membres. Son devenir est donc très incertain, sauf si la Commission initiait des discussions avec les états membres qui accepteraient de prendre à leur compte et retranscrire dans leur législations les mesures en déclinaison de la stratégie.

Une affaire à suivre donc…

Partager sur :

Soyez le premier à réagir

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.