Suivez-nous facebooktwitterrss

Communiqué - DINAH, harcelée à l’école parce que Lesbienne : L’APGL s’associe à la peine de sa famille - Le harcèlement homophobe à l’école : STOP ça suffit

Elle avait 14 ans. Cette nuit du 5 octobre 2021, elle a décidé de commettre l’irréparable, harcelée au motif, entre autres, de son orientation sexuelle.

Communiqué - DINAH, harcelée à l’école parce que Lesbienne : L’APGL s’associe à la peine de sa famille - Le harcèlement homophobe à l’école : STOP ça suffit
Communiqué - DINAH, harcelée à l’école parce que Lesbienne : L’APGL s’associe à la peine de sa famille - Le harcèlement homophobe à l’école : STOP ça suffit

Elle avait 14 ans. Cette nuit du 5 octobre 2021, elle a décidé de commettre l’irréparable, harcelée au motif, entre autres, de son orientation sexuelle. Nous, parents de l’APGL, ne pouvons nous empêcher de penser que cette situation pourrait également arriver à nos enfants.

Principale Association Homoparentale avec plus de 35 ans d’existence, L’APGL et ses membres ne peut que s’émouvoir de cette situation et adresser toute sa sympathie à l’égard de la famille de Dinah. Les lgbt-phobies tuent en France ! Les témoignages homophobes de victimes ont été multipliés par 10 en 20 ans (source SOS Homophobie). Alors que le ministère de l’intérieur publie le 17 mai 2021 qu’il « s'engage pour ne rien laisser passer face à toute forme de discriminations et violences faites aux personnes LGBT+ », il n’en demeure pour autant que le nombre de personnes victimes d’injures homophobes orales ou écrites n’a jamais été au plus haut.

Plus encore, Les ldgt-phobies ordinaires qui continuent de courir dans les cours d’école, des collèges et lycées, doivent cesser. Pourtant Jean-Michel Blanquer, lors de la journée mondiale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie avait déclaré à Dijon le 17 mai dernier : « Prévenir les manifestations de l’homophobie et de la transphobie « ordinaires » dans les établissements scolaires et faire acquérir à tous les élèves le principe de l’égale dignité des personnes, est une absolue nécessité pour assurer un climat scolaire serein pour tous. » Qu’en est-il ? encore trop peu d’actions concernant la lutte contre les lgbt-phobies à l’école.


L’APGL en appelle donc au ministre de l’éducation nationale et au ministre de l’intérieur, pour que ne soit pas laissés impunis les auteur.e.s de ces harcèlements. Elle interpelle également les régions et les départements pour continuer à renforcer leurs dispositifs (notamment dans les collèges et lycées) de sensibilisation aux lgbt-phobies. Elle appelle enfin de ses vœux toutes et tous les directeurs d’établissement – de la maternelle aux universités – afin de leur permettre de savoir accueillir les familles homoparentales et leurs enfants dans leurs établissements. A ce titre, l’APGL met à disposition de tous les chefs d’établissement, des équipes d’enseignement et périscolaires, une brochure développée avec le soutien de la DILCRAH*.


L’APGL sera attentive aux déclarations et actions menées par le gouvernement pour qu’enfin stoppe les lgbt-phobies en France. Pour la tranquillité de nos familles et celles de nos enfants. Pour le droit à vivre dans le respect et non dans la souffrance.

* Délégation Interministérielle à la Lutte Contre le Racisme, l'Antisémitisme et la Haine anti-LGBT Cette brochure est disponible sur l’adresse : https://apgl.fr/education et disponible en version papier sur simple demande à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Partager sur :

Soyez le premier à réagir

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.