Suivez-nous facebooktwitterrss

Pour ne pas risquer de tout perdre

Pour ne pas risquer de tout perdre

Votons Macron!



Dimanche 24 avril, le second tour de l’élection présidentielle a un air de déjà vu puisqu’au premier tour une majorité d’électeurs et d’électrices a choisi Emmanuel MACRON et Marine LEPEN, comme en 2017…

Pour ne pas risquer de tout perdre
Pour ne pas risquer de tout perdre

Voter pour une nouvelle présidence Emmanuel MACRON, c’est vouloir conserver les droits si chèrement défendus et finalement obtenus depuis une petite décennie. Tout en maintenant dans un espace démocratique avec des interlocuteurs qui s’inscrivent dans la République, et pour l’APGL, la possibilité de faire entendre sa voix.

L’APGL sait que rien n’est définitivement acquis, que rien n’est donné sans un engagement constant et persistant avec un dialogue exigeant pour obtenir les droits qui font défaut. Elle siège dans diverses instances de la République et porte les revendications en faveur des familles LGBT+ qui ne sont toujours pas prises en compte – soit par volonté politique, soit par conservatisme des institutions – et sait qu’elle doit encore batailler pour porter, notamment, une réforme de la filiation globale et inclusive.

Encore faut-il avoir des interlocuteurs qui écoutent et qui entendent … !

Mais voter pour une présidence Marine LE PEN, c’est prendre le risque d’élire une Présidente qui a systématiquement combattu – et fait combattre par ses troupes - à l’Assemblée, au Parlement Européen voire dans la rue, tous les textes de lois en faveur de l’homoparentalité, permettant aux familles LGBT+ et à leurs enfants une certaine reconnaissance légale avec les droits associés. Combats qu’elle entend poursuivre avec la remise en cause – voire l’anéantissement – de nos droits, en proposant, après « un moratoire sur les questions sociétales », de soumettre au « peuple » par voie de referendum le maintien ou l’abrogation de ces lois…

Rappelez-vous que Marine LE PEN en 2017 voulait abroger le mariage pour tous, s’opposait déjà à la PMA pour toutes et n’hésitait pas à évoquer pour s’y opposer les avortements de « confort ».

Rappelez-vous que Marine LE PEN revendique des alliances en affichant sa proximité avec les personnages politiques ou chefs d’Etat favorisant des politiques de discriminations et d’oppressions des personnes LGBT+.

Rappelez- vous enfin de qui et de quoi Marine LE PEN est l’héritière, non seulement de « Jean-Marie », mais surtout de l’idéologie sexiste, discriminante et fondamentalement inégalitaire de l’extrême droite et ses associé.e.s, se situant hors du champ de la République, et qui ne manqueraient pas, si elle était élue, de venir peupler les instances de la République à ses côtés.

Comme en 2017, l’APGL – Association des Parents et futurs parents Gays et Lesbiens – appelle à voter au nom des familles LGBT+ et de leurs enfants, sans ambiguïté, sans conditions mais sans donner caution et sans illusion, en faveur du candidat garant de leurs droits, du fonctionnement républicain et démocratique des institutions : Emmanuel MACRON.

Partager sur :

Soyez le premier à réagir

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.