Suivez-nous facebooktwitterrss

Politique

Politique

Au deuxième tour des Primaires Citoyennes qu’organisent le Parti Socialiste et une partie de ses alliés, le 29 janvier prochain, seront en lice Messieurs Benoit Benoît Hamon et Manuel Valls. L’APGL regrette que les questions qui touchent les familles homoparentales ne soient pas mieux considérées par les candidats à l’élection présidentielle.


Politique

Lors du débat du jeudi 24 novembre organisé à l'occasion du second tour de la primaire de la droite et du centre qui doit se dérouler le dimanche 27 novembre prochain, les deux finalistes François Fillon (44% au 1er tour) et Alain Juppé (28% au 1er tour) se sont opposés sur leurs visions de la Famille, et notamment concernant le sort qu'ils réservent aux familles homoparentales.


Politique
Politique

Politique

Politique

Avec 12 sections départementales agréées par les Unions départementales des associations familiales (UDAF), l’APGL continue son maillage du territoire de la République vers une meilleure représentativité des familles homoparentales, au niveau local.


Politique

En appelant à manifester une énième fois, ce dimanche 16 octobre, les détracteurs de la loi « mariage pour tous », stigmatisent des familles homoparentales, ainsi que les enfants élevés dans celles-ci. L’APGL invite chacun de leurs soutiens, anonymes ou personnalités publiques, à mieux appréhender la grande diversité des familles françaises qui est une des réalités de notre Société.


Après avoir reçu  des associations représentantes des personnes LGBTIQ, les pouvoirs publics ont commencé à appliquer leurs engagements sur la filiation et sur la PMA. Pour l’APGL, cela illustre bien l’urgence et l’importance d’une volonté politique pour faire évoluer notre Société vers plus d’égalité et elle réclame que cette même volonté soit insufflée sur d’autres de ses revendications.


Politique

L'Union nationale des associations familiales (UNAF) tient son Assemblée générale à Colmar, les 25-26 juin prochain. L'APGL se réjouit d'y avoir été invitée comme observatrice, mais demande à avoir la parole pour défendre les intérêts des familles homoparentales.