Suivez-nous facebooktwitterrss

élections

Justine, Doan, Jean-Raphaël, Stéphanie, Catherine, Bruno, Marie, Nicolas

Communiqué - Le nouveau bureau national a été élu

L’Assemblée Générale du samedi 23 novembre 2019 a renouvelé le Bureau National de l’Association des parents et futurs parents gays et lesbiens (APGL). Instance de coordination des actions de l’association, le nouveau Bureau National a comme objectifs, entre autres, de continuer à porter les revendications des familles homoparentales, et de soutenir les projets parentaux et la fonction parentale des homoparents.

Le nouveau Bureau National de l’APGL est composé de :

  • Mme Catherine Clavin, coprésidente,
  • M Doan Luu, coprésident
  • Mme Marie Bozzi, trésorière,
  • Mme Justine Giafferi, secrétaire générale,
  • M Nicolas Faget, porte-parole & contact médias,
  • M Jean-Raphaël Hurreau, coordinateur des antennes,
  • Mme Stéphanie Prat, coordinatrice des antennes,
  • M Bruno Doublet, responsable du soutien à la fonction parentale,
  • Mme Maggy Litou Magnac, chargée de communication digitale.

Principale association familiale d’homoparents en France, l’APGL fédère plus de 2000 adhérent.e.s en métropole, en Outre-mer et à l’étranger. Elle bénéficie d’un maillage territorial de 11 antennes régionales, 32 sections départementales dont 22 agréées dans les Unions Départementales des Associations Familiales (UDAF), et de relais locaux. Impliqués dans les instances représentatives des forces vives de la Nation, les membres actifs de l’APGL y défendent les intérêts moraux et matériels des familles homoparentales, ainsi que ceux de toutes les familles.

Le nouveau Bureau National s’appuiera sur le travail en local des membres actifs de l’association pour développer le projet associatif pour le mandat 2019-2021.

Continuer à porter les revendications des familles homoparentales

Après avoir porté et obtenu des avancées majeures pour nos familles ces dernières années (mariage pour tous, PMA pour toutes, ...), l’APGL continuera à œuvrer pour une reconnaissance pleine et entière de toutes les situations d’homoparentalité.

Ainsi l’établissement de la filiation pour la mère sociale dans le cadre d’une PMA ne peut et ne pourra, même après la promulgation de la nouvelle loi bioéthique, toujours pas se faire dans le cadre du droit commun (reconnaissance, présomption de parenté), comme pour les couples hétérosexuels, mais par un système dérogatoire. Le droit actuel ne sécurise pas les liens entre le parent social et l’enfant du couple hors mariage, puisque de nombreux blocages empêchent l’application de la possession d’état aux situations de nos adhérent.es. Les techniques de PMA ne sont pas accessibles aux projets des personnes transgenres et en coparentalité, et la sécurisation des liens juridiques entre l’enfant et son ou ses parents sociaux n’est pas assurée.

L’APGL continuera à réclamer l’application par les institutions d’un traitement sans discrimination liée à l’orientation sexuelle des demandes d’adoptions conjointes ou par les célibataires des pupilles de l’Etat. L’APGL accompagnera la société vers une acceptation des projets parentaux des personnes transgenres et de celles faisant appel à la GPA.

Défendre les intérêts des familles homoparentales

L’intégration de l’APGL dans les instances telles que le Haut Conseil de la famille, de l'enfance et de l'âge, l’Union Nationale des Associations Familiales, les Unions Départementales des Associations Familiales lui permet de participer au mouvement familial en prenant toute la place à laquelle elle a droit pour défendre les intérêts des familles homoparentales. L’APGL réclame ainsi de prendre toute sa part légitime dans les Conseils de famille, institution en charge de l’apparentement des pupilles de l’Etat. De plus, elle travaillera à faire évoluer les droits sociaux des familles homoparentales.

Soutenir les projets parentaux et la fonction parentale des homoparents

Le service rendu aux adhérents non seulement pour soutenir leurs projets parentaux, mais pour les conseiller dans l’homoparentalité au quotidien est un vrai « service public » rendu à la société. L’accompagnement de la parentalité pour une vie familiale plus sereine sera une action transversale pour toutes les parentalités au sein de l’association. L’APGL veillera aussi à apporter son soutien aux familles dont les enfants et les parents sont victimes de harcèlements ou de violence LGBTphobes en milieu scolaire.


L’APGL continuera de défendre les revendications des familles homoparentales auprès du nouveau gouvernement

L’APGL continuera de défendre les revendications des familles homoparentales auprès du nouveau gouvernement

A la suite de l’élection présidentielle, l’Association des parents et futurs parents gays et lesbiens (APGL) se félicite qu’une large majorité de Français.es ait fait le choix de rejeter la candidate du Front National, qui voulait supprimer les droits obtenus par les personnes LGBT au cours du précédent quinquennat [1]. Les familles homoparentales attendent maintenant du nouveau chef de l’Etat la poursuite des avancées en termes d’égalité des droits et des filiations pour les personnes LGBT.


Politique 09/03/2017 1
L'APGL interpelle les candidat.e.s à la présidentielle de 2017

L'APGL interpelle les candidat.e.s à la présidentielle de 2017

Depuis le 14 février dernier, l’APGL interpelle les candidat.e.s à la présidentielle pour avoir leurs conceptions de la famille et connaître leurs programmes concernant l’amélioration des droits des familles homoparentales. Vous trouverez ci-dessous le plaidoyer-questionnaire de notre association. Les réponses et positions des candidat.e.s seront publiées sur notre site à partir du 20 mars.


Politique 18/11/2016