Suivez-nous facebooktwitterrss

IAD

Le développement de la maîtrise des techniques médicales spécialisées permet à des femmes homosexuelles de plus en plus nombreuses de pouvoir fonder leur famille en ayant recours à une Insémination Artificielle avec Donneur (IAD).

Cette intervention est plus connue au travers des techniques d’« Assistance Médicale à la Procréation » (AMP).

L'IAD (Insémination Artificielle avec sperme de Donneur) est une des techniques d'aide à la procréation. Le sperme congelé d'un donneur est utilisé. Il est attribué au couple par l'équipe médicale après un entretien.

En France la PMA est ouverte uniquement aux femmes vivant en couple hétérosexuel. Les lesbiennes et femmes célibataires doivent aller à l'étranger pour avoir recours à ces techniques.

Les adhérentes trouveront plus d'informations dans l'espace intranet, pourrons s'abonner à une liste d'échange par mails et s'adresser à la référente de leur antenne locale.

L’APGL accueille, informe et soutient tous les parcours d’IAD.

Elle veut permettre à ses adhérentes des échanges et des réflexions pour les aider dans leurs parcours pour fonder leurs familles et pour vivre leur homoparentalité.

Les lois françaises n'autorisent pas, aujourd'hui, l'IAD pour des couples de femmes.

Donc du point de vue du droit français, les enfants nés à la suite d’une AMP dans un couple de femmes - quel que soit le pays où elle a été pratiquée - n’ont qu’un seul parent légal : la femme qui a enfanté.


Les femmes célibataires ou les couples de lesbiennes françaises qui veulent bénéficier de ces techniques n’ont donc pas d’autre choix que de franchir les frontières pour se rendre dans des pays où ces pratiques de procréation sont autorisées.

IAD

En France, l’Assistance Médicale à la Procréation - AMP - est officiellement apparue en 1973 avec les premières IAD, puis avec les autres méthodes, telle la FIV.

L’AMP est autorisée uniquement dans un cadre médical, selon la loi de bioéthique de 1994 modifiée et confirmée par la loi de 2004.


Recherche