Suivez-nous facebooktwitterrss

Les chiffres de l'adoption en France

Depuis la loi de 2013 ouvrant le mariage et l'adoption aux couples de même sexe, plusieurs centaines de familles homoparentales ont tenté l'aventure de l'adoption.

Les chiffres de l'adoption en France
Les chiffres de l'adoption en France

Depuis la loi de 2013 ouvrant le mariage et l'adoption aux couples de même sexe, plusieurs centaines de familles homoparentales ont tenté l'aventure de l'adoption. Toutes sont passés par l'évaluation et l'obtention du fameux agrément, délivré par le service spécialisé de leur département. Selon nos sources (adhérent.e.s, partenaires, départements, etc.) et nos observations régulières, plus de 150 (couples et célibataires) ont finalement acceuilli un ou des enfant·s né·s à l'étranger ou une pupille de l'Etat (enfant né France). C'est peu au rergard du nombre d'enfants à adopter chaque année mais c'est un constat de la possibilité de ce projet.

L'adoption d'un enfant est donc possible aujourd'hui en France et à l'étranger pour des couples de même sexe (et des célibataires LGBT+). La prise en compte des familles homoparentales et monoparentales par les profesionnel·le·s s'améliore, grâce notamment au travail de l'APGL au niveau national et dans les départements. Toutefois, le contexte de l'adoption tant en France qu'à l'étranger tend à décourager les candidats. Les chiffres globaux présentés ci-dessous l'explique en partie. 

Selon l'observatiore national de la protection de l'enfance (ONPE), au 31 décembre 2019, 884 pupilles de l’État étaient confiés en vue d’adoption (en baisse : 949 en 2018, mais équivalent aux années 2007 à 2009).

Adoption-2021-ONPE-Pupilles2019

A la même date, le nombre d’agréments en cours de validité s’élève à 10 263 (en baisse de 4% par rapport à 2018). L'ONPE compte 4075 nouvelles demandes d'agrément (-2% vs 2018), 2535 agréments accordés (-4% vs 2018), 386 refus (-3% vs 2018) et 432 retraits (-10% vs 2018) dont la majorité est due à l'absence de confirmation annuelle.

En 2017, la « durée d’attente » moyenne entre l’octroi d’un agrément d’adoption et le placement en vue d’adoption d’un enfant est de 3 années. Cette durée varie de 4 mois en Guadeloupe à 8,1 ans en Vendée. Elle s'abaisse à 1,9 ans pour les candidats acceptant les enfants présentant un problème de santé ou un handicap et s'élève à 4,1 ans pour les candidats souhaitant une fratrie et/ou des enfants agés.

 Delai moyen adoption 2019-ONPE

Pour connaître la situation dans votre département, dans un pays ou les chiffres de tous les type d'adoption, consultez les document proposés en téléchargement ci-dessous. Et pour échanger avec des familles en cours d'agrément et des familles adoptantes, rendez-vous sur le forum des adhéren.t.e.s.

Partager sur :

Soyez le premier à réagir

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.