Suivez-nous facebooktwitterrss

Actualité

Politique

L'APGL se félicite de l'avis positif rendu par le Comité Consultatif National d'Ethique - CCNE -  sur l'ouverture de la PMA à toutes les femmes, célibataires ou en couple.


A la suite des élections législatives, le gouvernement du président Macron dispose désormais de toute latitude pour mettre en œuvre ses promesses électorales d’autoriser la PMA pour toutes les femmes (seules ou en couple, homo et hétéro), sans conditions et maintenant !

Politique

A la suite de l’élection présidentielle, l’Association des parents et futurs parents gays et lesbiens (APGL) se félicite qu’une large majorité de Français.es ait fait le choix de rejeter la candidate du Front National, qui voulait supprimer les droits obtenus par les personnes LGBT au cours du précédent quinquennat [1]. Les familles homoparentales attendent maintenant du nouveau chef de l’Etat la poursuite des avancées en termes d’égalité des droits et des filiations pour les personnes LGBT.


Politique

L'APGL rappelle qu'elle ne donne pas un blanc-seing à Emmanuel Macron, s'il est élu. Comme sous toute mandature, elle sera vigilante, défendra les droits acquis et fera valoir de nouveaux droits pour toutes les familles homoparentales.

Cliquez sur le lien ci-dessous pour télécharger la lettre d'Emmanuel Macron.

Politique

Dimanche 7 mai aura le second tour de l’élection présidentielle qui opposera Emmanuel Macron, le candidat d’En Marche !, à Marine Le Pen, la candidate du Front National. L’APGL appelle sans hésitation et sans ambiguïté, ses adhérent.e.s et l’ensemble de nos concitoyen.ne.s à voter Emmanuel Macron pour faire barrage à Marine Le Pen.


Politique

Une attaque a de nouveau frappé la France, le soir du jeudi 20 avril. L’Association des parents et futurs parents (APGL) s’associe à tous.tes les Français.e.s pour exprimer sa solidarité aux proches des victimes.



Politique

L’APGL a élaboré un plaidoyer-questionnaire avec sept propositions pour la défense des droits acquis suite à l’adoption de la loi Taubira et l’obtention de nouveaux droits en faveur de l’égalité réelle pour les familles homoparentales, leurs enfants et pour tous les parents. Les candidat.e.s ont été sollicité.e.s sur chacune de ces propositions ; seuls quatre ont répondu.


Depuis le 14 février dernier, l’APGL interpelle les candidat.e.s à la présidentielle pour avoir leurs conceptions de la famille et connaître leurs programmes concernant l’amélioration des droits des familles homoparentales. Vous trouverez ci-dessous le plaidoyer-questionnaire de notre association. Les réponses et positions des candidat.e.s seront publiées sur notre site à partir du 20 mars.


L'APGL a fêté ses 30 ans d'existence en 2016. La clôture d'une année entière de célébration s'est déroulée le samedi 28 janvier 2017, au théâtre du Renard à Paris.



Juridique

Malgré l'ouverture du mariage aux personnes de même sexe, les couples binationaux ne pouvaient jusqu'ici en bénéficier si le ressortissant étranger est issu d'un pays ayant conclu avec la France une convention bilatérale faisant primer le droit de ce pays à interdir de tels mariages. La Cour de cassation avait alors rendu un arrêt rejetant une telle interdiction, en statuant que le droit de se marier entre personnes du même sexe doit être reconnu comme une liberté fondamentale et s’imposer comme la norme y compris en droit international [1].

 Saisi par l'APGL concernant des conseils inexacts de certains notaires sur la question de l'adoption de l'enfant du conjoint, le Conseil Supérieur du Notariat a fait paraître dans sa revue interne un cahier pratique pour rappeler les grands principes et les règles.

Malgré toute la jurisprudence sur l'adoption intrafamiliale de couples de femmes ayant eu recours à la PMA dans des pays où elle légale, certains magistrats continuent de rejeter ces requêtes. L'APGL dénonce ces postures qui ne sont pas de l'intérêt de l'enfant.

Juridique

Politique

A la suite des élections législatives, le gouvernement du président Macron dispose désormais de toute latitude pour mettre en œuvre ses promesses électorales d’autoriser la PMA pour toutes les femmes (seules ou en couple, homo et hétéro), sans conditions et maintenant !

A la suite de l’élection présidentielle, l’Association des parents et futurs parents gays et lesbiens (APGL) se félicite qu’une large majorité de Français.es ait fait le choix de rejeter la candidate du Front National, qui voulait supprimer les droits obtenus par les personnes LGBT au cours du précédent quinquennat [1]. Les familles homoparentales attendent maintenant du nouveau chef de l’Etat la poursuite des avancées en termes d’égalité des droits et des filiations pour les personnes LGBT.

L'APGL rappelle qu'elle ne donne pas un blanc-seing à Emmanuel Macron, s'il est élu. Comme sous toute mandature, elle sera vigilante, défendra les droits acquis et fera valoir de nouveaux droits pour toutes les familles homoparentales.

Cliquez sur le lien ci-dessous pour télécharger la lettre d'Emmanuel Macron.

Dimanche 7 mai aura le second tour de l’élection présidentielle qui opposera Emmanuel Macron, le candidat d’En Marche !, à Marine Le Pen, la candidate du Front National. L’APGL appelle sans hésitation et sans ambiguïté, ses adhérent.e.s et l’ensemble de nos concitoyen.ne.s à voter Emmanuel Macron pour faire barrage à Marine Le Pen.

Politique

Vie de l'association

L'APGL a fêté ses 30 ans d'existence en 2016. La clôture d'une année entière de célébration s'est déroulée le samedi 28 janvier 2017, au théâtre du Renard à Paris.

Temps associatif fort depuis des années, en termes de cohésion et d’échanges tant pour les adhérents que pour leurs enfants, les week-ends nationaux permettent à nos familles de se retrouver pour des moments de convivialité, d'échanges ou d’information. Cette année, cet évènement te tiendra en Aquitaine.

Vie de l'association

Recherche

Les femmes et les hommes en couple avec une personne du même sexe organisent-ils leurs finances selon des principes différents de ceux des couples hétérosexuels ?
Comment l’argent est-il géré dans le couple : les couples de même sexe adoptent-ils une logique communautaire ou plus indépendante ? Mettent-ils en commun totalement ou partiellement leurs revenus ou conservent-ils des comptes totalement séparés ? S’engagent-ils dans des dépenses communes telles que l’achat du logement ou d’autres biens immobiliers ?
Observe-t-on des différences entre couples de femmes et couples d’hommes ?
C’est à ces questions que cet article tente de répondre en examinant d’abord le poids de la norme de mutualisation sur les pratiques conjugales, ensuite la manière dont la mise en commun peut être favorisée par le désir du couple de s’engager dans la durée et d’être visible.

Cette étude a été menée par Martine Gross de l'École des hautes études en sciences sociales – Centre d’études en sciences sociales des religions (CeSor) et Jérôme Courduriès Université Toulouse Jean Jaurès – Laboratoire interdisciplinaire solidarités, sociétés, territoires – Centre d'anthropologie sociale (LISST – CAS). De nombreux adhérents de l'APGL y ont contribué.

Consultez l'article en intégralité en téléchargeant le document grâce au lien présent ci-dessous.

« Filiation, origines, parentalité - Le droit face aux nouvelles valeurs de responsabilité générationnelle » : un rapport d’expertise commandé en octobre 2013 par l’ancienne ministre déléguée à la famille, Dominique Bertinotti, en vue de la loi dite « famille », aujourd’hui abandonnée, enfin rendu public.

Recherche

International

Le Parlement polonais vient de rejeter une proposition de loi interdisant  totalement l’avortement. Malgré cette nouvelle qui soulage l’APGL, cette dernière souligne que la situation des Polonaises reste très préoccupante en matière d’IVG, dans leur propre pays.

Rejoignez-nous pour célébrer la Journée Internationale de l’Egalité des Familles 2016

Partagez vos photos, textes, dessins et autres contribution sur les réseaux sociaux en utilisant le hahstag officiel #IFED16. Ils s'afficheront en direct sur le mur virtuel de la journée de l'égalité et montreront au monde entier l'arc-en-ciel des familles !

 

Le mot d’ordre de cette année est « FAMILLES SANS FRONTIERE »

Le 1er mai 2016, des organisations et associations des familles LGBTIQ du monde entier s’associeront une nouvelle fois pour célébrer la cinquième Journée Internationale de l’Egalité des Familles. Les préparatifs battent leur plein, avec nombre d’évènements organisés localement. En 2015, l'égalité des familles a été célébrée dans 32 pays et 67 villes dans le monde entier. Cette année, l’Equateur, la Norvège, la Russie, l’Afrique du Sud et la Suède vont se joindre à nous.

POURQUOI célébrer l'égalité des familles ? De plus en plus d’enfants grandissent au sein de familles dont l’un ou les deux parents s’identifient comme lesbienne, gay, bisexuel, trans, intersex ou queer. Les familles avec des parents LGBTIQ, qui sont aussi appelées les familles arc-en-ciel, existent partout dans le monde – indépendamment des conditions juridiques, politiques et sociales dans les différents pays.

Le NELFA (le collectif européen des Associations Familles LGBTIQ) et ses associations partenaires ont pour objectif de sensibiliser sur l’impérieuse nécessité de reconnaitre les familles arc-en-ciel, et plus particulièrement leur droit à la libre circulation au sien de l’Union Européenne. C’est pour répondre à cet objectif que le mot d’ordre « FAMILLES SANS FRONTIERE » a été choisi pour la Journée Internationale de l’Egalité des Familles de 2016. Circuler d’un pays à un autre ne devrait pas porter atteinte aux droits des familles et à leur reconnaissance légale. En ayant ceci présent à l’esprit à l’occasion de cette journée spéciale, le NELFA souhaite envoyer un message de solidarité à toutes ces familles de réfugiés et de migrants qui sont séparées par des frontières ou bien qui font face à des obstacles inhumains pour franchir des frontières qui peuvent faire la différence entre la vie et la mort, la dignité et l’humiliation. Nous sommes tous membres de la même famille humaine et souhaitons un monde où chacun puisse bénéficier des mêmes droits humains, quelques soient ces droits et où que ce soit sur terre.

La présidente du NELFA, Maria von Känel, précise que, « …enrore aujourd’hui, une famille arc en ciel reconnue légalement peut ne plus être considérée comme telle en franchissant des frontières. Un couple marié de citoyennes espagnoles avec deux enfants peuvent redevenir « deux mères célibataires » sans aucun lien légal entre elles en s’installant en Italie. Des parents qui ne sont pas légalement reconnus comme tels peuvent se voir refuser des visas de résidence ou de travail. »

Et Luis Amorim, Vice-président du NELFA, ajoute : « Nous encourageons vivement tous les états du monde à respecter les lois pour les familles en vigueur et à protéger les familles arc en ciel. Nous invitons aussi tous les pays qui reconnaissent déjà légalement les familles arc en ciel à nous rejoindre pour célébrer l'égalité des familles, en signe de solidarité et pour rendre visible toutes les familles et aussi pour témoigner de leur soutien pour ces familles qui continuent à faire l’objet de discrimination. »

International

Culture

Brune, Pablo et Pierrot, vivent en France et ont été élevés par deux mamans. Ils ont réalisé, Alberomio (Mon arbre), un webdocumentaire gratuite et disponible en ligne, racontant leur famille, point de départ menant aux questions d'identité et de liberté de choix. Ils livrent des vidéos, des textes, des référénces bibliographique et encouragent les visiteurs à raconter leur histoire.

Ils aimeraient que cette oeuvre soit accessible au plus grand nombre. Ils ont donc lancé un appel à finacement pour le faire traduire et sous-titrer. Vous pouvez les aider en participant à la traduction en français ou au financement.

Cette oeuvre comme beaucoup d'autres alimente les rélflexions positivement et fait progresser les représentations des nouveaux modèles de famille.
L'APGL soutient se projet et vous invite à plonger dans l'histoire de cette famille moderne.

Aleromio Captrure

 

Chère Apégélienne, cher Apélégien,

 

L'APGL a été sollicité pour soutenir Yagg, le média LGBT qui était adossé à Têtu Magazine. Notre association n'a pas pour vocation à interférer avec les affaires commerciales des entreprises, mais a pour philosophie de soutenir toutes les actions qui contribuent à lutter contre l'homophobie, à soutenir l'avancée des droits des personnes homosexuelles pour plus d'égalité, et en particulier sur le sujet de l'homoparentalité. Yagg est sans nul doute l'un des médias qui a œuvré dans ce sens ces dernières années, mais connaît actuellement de sérieuses difficultés. Nous pensons que Yagg peut continuer à œuvrer dans ce sens si nous apportons notre soutien à ce média.

 

Apégéliennement vôtre,
Le Bureau National

 

Les éditions Sarcabane ont publié le premier roman français à destination d’un jeune public (à partir de 13 ans),  traitant de l’homoparentalité : « Frangine » , écrit par Marion Brunet.

L’APGL a travaillé en partenariat avec les éditeurs pour la publication de ce livre.

Un adolescent, Joachim, raconte, à travers sa propre histoire et ses déboires d'adolescent, l’histoire de sa famille : ses deux mères, lui-même et sa sœur, Pauline. Celle-ci est victime d’homophobie à l'école, en raison de sa situation familiale. C'est un roman moderne et malheureusement très actuel. Mais ce n'est pas un roman noir ni désespérant. C'est au contraire un beau roman, initiatique, à faire lire à vos enfants et à lire en famille. 

Frangine 
"Il faut que je vous dise... J'aimerai annoncer que je suis le héros de cette histoire, mais ce serait faux. Je ne suis qu'un morceau du gâteau, même pas la cerise. Je suis un bout du tout, un quart de la famille. Laquelle est mon nid, mon univers depuis l'enfance, et mes racines, même coupées.Tandis que ma frangine découvrait le monde le cruel le normal et la guerre, ma mère et ma mère, chacune pour soi mais ensemble, vivaient de leur côté des heures délicates. C'est à moi qu’il revient de conter nos quatre chemins. Comment comprendre, sinon ?"

L'APGL vous propose de vous le livrer, chez vous, au prix de 15 € et vous offre les frais de port. Si vous êtes intéressé, merci d’envoyer un chèque à :
l’APGL 34, avenue du Dr Gley 75020 PARIS.

Dans son dernier ouvrage, « Parent ou homo, faut-il choisir ? », Martine Gross s’attaque à de nombreuses idées reçues sur l'homoparentalité, entendues notamment pendant le débat sur le "mariage pour tous"... Les adhérentEs de l'APGL peuvent commander le livre à un prix réduit.

Culture