Suivez-nous facebooktwitterrss

Actualité

Nos associations se félicitent de l’adoption du projet de loi relatif à la bioéthique en deuxième lecture à l’Assemblée nationale, ouvrant la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules. Il s’agit d’une avancée majeure pour l’égalité des droits des femmes. Mesure attendue depuis de nombreuses années, nous nous félicitons que les débats parlementaires se poursuivent, malgré l’urgence sanitaire, et espérons son vote définitif et sa promulgation dans les meilleurs délais. Néanmoins, nous regrettons le manque d’ambition de ce projet de loi : différentes mesures qui auraient permis de véritablement ouvrir l’accès à la PMA et à la filiation pour tous et toutes n’ont pas été adoptées, alors même que certaines l’avaient été par la commission spéciale.


Politique
Politique

Recherche

L’Union nationale des associations familiales (Unaf), dont l'APGL fait partie, participe actuellement à plusieurs enquêtes menées sur des problématiques de santé publique, que ce soit sur les sujets...

Politique

"Nous, parlementaires, associations, médecins, juristes, philosophes et personnalités, vous demandons d'inscrire ce projet de loi en seconde lecture dès le mois de septembre 2020.



International





Juridique

Malgré l'ouverture du mariage aux personnes de même sexe, les couples binationaux ne pouvaient jusqu'ici en bénéficier si le ressortissant étranger est issu d'un pays ayant conclu avec la France une convention bilatérale faisant primer le droit de ce pays à interdir de tels mariages. La Cour de cassation avait alors rendu un arrêt rejetant une telle interdiction, en statuant que le droit de se marier entre personnes du même sexe doit être reconnu comme une liberté fondamentale et s’imposer comme la norme y compris en droit international [1].

Juridique

Politique

Nos associations se félicitent de l’adoption du projet de loi relatif à la bioéthique en deuxième lecture à l’Assemblée nationale, ouvrant la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules. Il s’agit d’une avancée majeure pour l’égalité des droits des femmes. Mesure attendue depuis de nombreuses années, nous nous félicitons que les débats parlementaires se poursuivent, malgré l’urgence sanitaire, et espérons son vote définitif et sa promulgation dans les meilleurs délais. Néanmoins, nous regrettons le manque d’ambition de ce projet de loi : différentes mesures qui auraient permis de véritablement ouvrir l’accès à la PMA et à la filiation pour tous et toutes n’ont pas été adoptées, alors même que certaines l’avaient été par la commission spéciale.

"Nous, parlementaires, associations, médecins, juristes, philosophes et personnalités, vous demandons d'inscrire ce projet de loi en seconde lecture dès le mois de septembre 2020.

Politique

Vie de l'association

Après plus de trois années de procédures, L’APGL – Association des Parents et futurs parents Gays et Lesbiens – a été reconnue cet été « organisme d’intérêt général à caractère familial » au sens des...

Vie de l'association

Recherche

L’Union nationale des associations familiales (Unaf), dont l'APGL fait partie, participe actuellement à plusieurs enquêtes menées sur des problématiques de santé publique, que ce soit sur les sujets...

Recherche

International

Le Parlement polonais vient de rejeter une proposition de loi interdisant totalement l’avortement. Malgré cette nouvelle qui soulage l’APGL, cette dernière souligne que la situation des Polonaises reste très préoccupante en matière d’IVG, dans leur propre pays.

International

Culture

La série de Podcast "Quouïr" donne la parole aux familles homoparentales. On y retrouve des adhérents et adhérentes, dont Samuel et Jean-Raphaël, parents du petit Valentin (podcast ci-dessous).



Chère Apégélienne, cher Apélégien,



L'APGL a été sollicité pour soutenir Yagg, le média LGBT qui était adossé à Têtu Magazine. Notre association n'a pas pour vocation à interférer avec les affaires commerciales des entreprises, mais a pour philosophie de soutenir toutes les actions qui contribuent à lutter contre l'homophobie, à soutenir l'avancée des droits des personnes homosexuelles pour plus d'égalité, et en particulier sur le sujet de l'homoparentalité. Yagg est sans nul doute l'un des médias qui a œuvré dans ce sens ces dernières années, mais connaît actuellement de sérieuses difficultés. Nous pensons que Yagg peut continuer à œuvrer dans ce sens si nous apportons notre soutien à ce média.



Apégéliennement vôtre,
Le Bureau National

Culture